Premiers pas avec Photos pour OS X

Bye bye Aperture, Au revoir iPhoto !

Photos pour OS X va les remplacer définitivement

Faut-il pleurer et avoir peur ou se réjouir ?

Si vous utilisez Aperture, sortez vos mouchoirs. Si vous êtes sur iPhoto… pas de panique, tout va bien ou presque.

La première chose à retenir, c’est que Photos est une amélioration d’iPhoto, enfin une amélioration qui simplifie au maximum l’application. Mais la rend également identique à celle qui est déjà sur iOS. Mais en revanche, Aperture étant une application professionnelle, Apple recommande de passer chez Adobe.

Nous pensons pareil, sauf si votre utilisation d’Aperture reste sommaire. Les modifications simples de photos sont tout aussi faciles sur Photos, donc à moins d’être tributaire des Plugs-Ins ou des fonctions, avancées, commencez par tester Photos avant de vous achetez une licence !

Photos pour OS X sortira prochainement et n’est pas encore disponible !

Quelle est la principale différence ?

Le look : extrêmement simple, blanc, plat… enfin Yosemite et iOS 8 compatible quoi !
Mais en dehors du look, c’est le cloud qui changera tout : en effet, votre photothèque est désormais la même sur tous vos appareils, Macs, iPhones, iPads…

Seul problème, c’est que le cloud se paie : il faudra compter CHF 12.-/an pour 20 Go au total et CHF 48.-/an pour 200 Go. La seule bonne nouvelle, c’est que Photos est moins gourmand qu’iPhotos, enfin, cela dépend de votre photothèque.

Photos pour OS X utilise moins de doublons et de miniatures qu’iPhotos, ce qui rend les grandes bibliothèques moins grandes, et les petites … plus petites, mais comme c’est proportionnel … cela risque de ne pas se voir beaucoup.

Obligatoire ?

Préférences de Photos pour OS XNon, si vous n’avez que votre Mac, pas besoin de mettre vos photos dans le Cloud. Vous pouvez même gérer plusieurs photothèques, comme avant. Seule une sera toutefois synchronisée. Mais l’avantage est double : synchroniser ces photos c’est les avoir partout sans rien faire, donc en plus ne plus avoir à les importer, et avoir une sauvegarde de toutes ses photos. Même en cas de drame comme inondation ou incendie, votre vie en image (et vidéos) sera sauve…

Tests

Nous avons testé avec une photothèque de 26’000 photos et plus de dix ans d’événements, avec succès.

L’importation se fait de façon plutôt simple (mais peut prendre un peu de temps), et surprise, la photothèque iPhoto est convertie en photothèque… iPhoto. Elle sera toujours disponible pour iPhoto qui reste dans votre Mac. Et une nouvelle photothèque est créée pour Photos.

Le téléchargement dans le nuage est très simple : rien à faire. Cela se fait tout seul, en arrière-plan, avec une option pour mettre en pause pour la journée. Ceci permet d’éviter de saturer votre bande passante si vous en avez besoin.

Pour notre test, notre photothèque iPhoto faisait 120 Go. Pour Photos pour OS X, il reste 87 Go. Cela paraît être une immense perte, mais en réalité, cela réside dans la suppression de certaines vignettes, dans la suppression du cache des photos pour iPod, Apple TV ou vos appareils iOS (lors des synchronisations, car les photos n’étaient pas en pleine résolution sur ces appareils).
Donc pour mettre en ligne une telle quantité de données, il aura fallu plusieurs jours à raison de 6h par jour, avec une bonne connexion sortante, mais pour la plupart des gens, cela se fera en toute quiétude.

Sur iOS, vous activez la Photothèque iCloud et vos photos seront disponibles : elles seront en mauvaise qualité si vous n’avez pas de réseau, et se chargeront au fur et à mesure de vos besoins : mais l’espace est bien géré et votre iPhone (ou iPad) ne sera pas saturé. Pour notre test, il aura fallu plusieurs heures pour que toutes les photos en mode année soient visibles. Mais la navigation pour les photos récentes a été immédiatement possible.

La photothèque iCloud n’est pas encore disponible et le sera en même temps que Photos.

Sur le Mac, vous avez le choix de garder toutes les photos en pleine résolution sur le Mac ou d’optimiser le stockage.
Cela est très utile pour les portables avec peu de stockage, et surtout, vos photos en pleine résolution restent toujours dans le nuage. Donc vous ne perdez rien ! Lorsque vous éditez une photo, il charge d’abord la résolution complète. Et en seulement deux jours de tests, nous avons vu la photothèque du second Mac (en mode optimisation du stockage) passer de 45 Go à 35 Go (au départ elle était vide puis s’est remplie et a finit pas s’optimiser). Ceci a permis de garder suffisamment de place sur le Mac.

Verdict de la version bêta

Pour le moment, Photos pour OS X nous semble très simple, mais fonctionnel. Le test est passé haut la main, et la simplicité de la synchronisation nous plaît énormément. Par contre, côté iOS, nous doutons de la fluidité, car le souci est largement connu avec iTunes Match : les plantages sont fréquents et la navigation est parfois un cauchemar. Mais dans les premiers tests, les cauchemars n’ont pas été trop fréquents.

Merci, sympa, mais bon c’est pour quand ?

Apple n’a pas donné de date officielle, mais cela devrait arriver entre mars et avril. Il sera inclus dans la mise à jour de Yosemite et d’iOS : vous l’avez compris, il faut donc OS X Yosemite 10.10.3 et pour iOS, la version 8.

Bon, j’achète du stockage

Non ! Surtout pas !

Comme toujours, nous préférons les économies. Surtout qu’une fois votre photothèque en ligne, difficile de revenir en arrière et le paiement est donc obligatoire. Attendez la sortie du produit et convertissez votre photothèque. Ensuite, vous verrez combien d’espace il vous manque, car Photos pour OS X vous dira tout.

Au fait, il est toujours possible d’annuler la photothèque iCloud : vous aurez alors 30 jours pour récupérer toutes vos photos en pleine résolution, largement assez de temps.

0 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *